Accueil




Stratégies de relecture


     Que vous réserve cette rubrique ?

    Sous la rubrique Stratégies de relecture, vous serez amenés à suivre la réflexion d'un groupe de travail qui a cherché, à l'automne 2002, à améliorer les moyens utilisés pour aider les élèves à écrire de meilleurs textes. On s'est questionné autant sur la manière d'indiquer à l'élève les éléments à corriger dans ses textes (code de correction à renouveler) que sur les outils à mettre en place pour amener l'élève à apporter les corrections et améliorations demandées (dossier d'autocorrection à repenser, travail de réécriture à définir, etc.)


     Renouvellement du code de correction

    Le groupe de travail s'est réuni le 17 septembre afin d'amorcer une discussion sur les façons d'indiquer à l'élève les éléments à corriger et à améliorer dans son texte et sur les moyens de l'amener à apporter les corrections et améliorations demandées.

    La discussion a surtout porté sur le code de correction (moyen priviliégié pour signaler à l'élève les modifications à apporter à son texte). C'est le code suivant qui a été adopté, à titre expérimental pour cette session :

    U – Orthographe d'usage
    A – Orthographe grammaticale (accords)
    P – Grammaire de la phrase
    Po – Ponctuation
    L – Lexique
    St – Style

    Il a aussi été convenu qu'un autre code – T (grammaire du texte : organisation du texte, reprise et progression de l'information) – devrait s'ajouter et être défini ultérieurement.

    DESCRIPTION DES CODES
    (à être complétée à la suite de l'expérimentation)

    U – Orthographe d'usage

    Orthographe des mots selon le dictionnaire
    Majuscules (*des poupées Russes)
    Traits d'union (*c'est à dire, dites moi)
    Apostrophes (*si il)
    Abréviations (*ect)
    Homonymes (*elle sait cassé l'orteil).
    Erreurs d'orthographe à l'intérieur d'un verbe (*en fesant, j'oublirai).

    A – Orthographe grammaticale (accords)

    Accords d'éléments du GN
    (déterminant, nom, adjectif ou participe adjectif (fonction complément du nom ou du pronom), pronom)

    Accords d'éléments du GV
    (verbe ou auxiliaire, adjectif ou participe adjectif (fonction attribut du sujet ou du complément direct), participe passé)

    Mots invariables
    (adverbe, préposition, conjonction)

    Voir le Vade-Mecum

    P – Grammaire de la phrase

    Tout ce qui concerne la construction des phrases

    Exemples d'erreurs fréquentes :
    Absence d'un constituant essentiel (*Parce qu'il en avait jugé ainsi.)
    Absence d'un mot essentiel (*Il a beaucoup de qualités et __ talents.)
    Emploi erroné d'un G Prép (*Il part à chaque matin.)
    Omission du ne dans la négation ou dans la restriction (*On __ entend pas la musique., *On __ entend que la musique.)
    Ordre incorrect des mots (*Cet écureuil petit est mignon.)
    Etc.

    Tout ce qui concerne l'emploi des modes et des temps dans la subordonnée

    Voir le Vade-Mecum

    Po – Ponctuation

    Tout ce qui concerne l'usage des signes de ponctuation

    Voir le Vade-Mecum et compléter, au besoin, avec les règles des points (exclamation, interrogation, suspension)

    L – Lexique

    Tout ce qui concerne le choix des mots :
    Niveau de langue
    Anglicisme (*faire application pour un emploi)
    Barbarisme (*incomprenable)
    Mauvais cooccurrent (*grièvement malade, *gravement blessé, *aimer la stylistique de sa coiffure)
    Mot imprécis (*chose)
    Emploi de la mauvaise préposition (*attendre sur un feu rouge)
    Emploi du mauvais auxiliaire de conjugaison (*j'aurais resté à la maison)

    St – Style

    (à définir)

    Ce code de correction ressemble-t-il à celui que vous utilisez ? Utilisez-vous un code de correction ? Si oui, lequel ? Si non, comment signalez-vous à l'élève les corrections ou améliorations à apporter à son texte ?


     Dossier d'autocorrection et réécriture

    La réunion du 1er octobre a porté sur les moyens actuellement utilisés pour amener l'élève à améliorer ses textes. Il semble que, dans les cours de littérature, les enseignants combinent dossier d'autocorrection (dans lequel l'élève doit, pour chaque erreur codée dans la marge de sa copie, recopier l'erreur dans son contexte, la corriger, puis justifier sa correction.), réflexion sur le texte produit et réécriture de certains passages.

    Les questions qui se posent sont maintenant les suivantes :

    • Les moyens à mettre en oeuvre doivent-ils être les mêmes dans tous les cours (101-102-103) ? N'y aurait-il pas une gradation à établir en fonction de l'autonomie linguistique des élèves ?
    • Les moyens à mettre en oeuvre doivent-ils être les mêmes pour tous les aspects à corriger (accords, ponctuation, orthographe d'usage, syntaxe, conjugaison, concordance des temps, organisation textuelle, maladresses stylistiques, etc.) ? Si non, quels moyens doit-on privilégier dans chaque cas ?

    Le groupe d'enseignants a mis fin à ses rencontres en décembre 2002. Nous sommes bien conscients qu'ailleurs, d'autres personnes travaillent à mettre au point des grilles de relecture tout aussi valables. Nous vous invitons à consulter, entre autres choses, l'excellent article de Lucie Libersan dans le numéro de février 2003 (vol. 8 no 3) de Correspondance.